problème de sommeil confinement

Mieux dormir après une période de confinement

Endormissements difficiles ?  Réveils multiples nocturnes ?  Insomnies jusqu’à 3 h du matin ?

La mise en place du confinement, le fait de rester chez soi ( couper de notre quotidien, des autres) a eu des effets sur l’anxiété, les douleurs musculaires et la qualité de votre sommeil.

De la petite histoire du sommeil ?

Le stade 1 : l’endormissement 

L’endormissement est la frontière entre le sommeil et la veille. Cette phase se traduit par la chute des paupières, une respiration lente, la baisse du tonus des muscles de la nuque qui laisse bientôt basculer la tête. Durant cette phase dite de  » demi-sommeil « , vous pouvez avoir l’impression de  » tomber dans le vide  » et la moindre stimulation peut interrompre le processus d’endormissement.

Le stade 2 : le sommeil léger et lent 

Après l’endormissement vient le sommeil lent et léger. Cette phase représente en principe 50% du temps de sommeil total. Le tonus musculaire n’est pas effacé, vous êtes en hypotonie relative et votre circulation et respiration sont régulières et apaisées. Durant cette phase, le réveil est facile, une simple lumière ou l’odeur d’un café suffirait à vous réveiller. 

Stade 3 et 4 : Le sommeil lent et profond

Cette phase de votre sommeil est la plus importante. Elle est réparatrice et régénérante.  Elle représente environ 20-25% du temps de sommeil total. Métabolique et neurovégétatif, ce sommeil efface les fatigues, répare les fonctions et redistribue l’énergie. 

Stade 5 : le sommeil paradoxal 

Après la phase de sommeil lent arrive la phase de sommeil paradoxal qui ressemble à la phase d’endormissement : rythme cardiaque et respiration irréguliers, des accès cloniques (sorte de spasmes) apparaissent au niveau de la face, des pieds et des doigts. Le cerveau est actif mais désynchronisé du reste du corps. Cette phase est caractérisée par l’activité intense et l’importance du rêve. 

Plus d’informations sur les cycles du sommeils ? 

Consultez le site du Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon

10 conseils pour mieux dormir durant et après le confinement 

Les experts sommeil de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance vous donnent 10 recommandations à suivre pour limiter les risques d’insomnie et conserver une bonne hygiène du sommeil durant le confinement : 

recommandations sommeil confinement

1 – Ne pas décaler vos horaires de coucher et de lever.

2 – Garder un temps limité au lit pour renforcer l’association lit = sommeil

3 – Le matin, s’exposer si possible à l’ensoleillement ou à une forte lumière

4 – L’activité physique à la maison complétera la lumière pour maintenir stable son rythme veille / sommeil

5 – La sieste peut être une alliée si elle n’est pas trop longue ( 20 minutes c’est l’idéal )

6 – Modérer la consommation d’excitants

7 – Pour resister à la somnolence, alterner les activités physiques ou manuelles et ne pas rester scotcher à votre écran d’ordinateur

8 – Le soir, ne pas sauter le diner mais éviter les plats trop gras

9- se déconnecter 1 à 2 h avant de vous coucher  et laisser les écrans éteints

10 – s’aménager une chambre propice au sommeil ( obscurité, silence, température )

Plus d’infos sur le site de l’institut du sommeil

L’ostéopathie pour soulager les troubles du sommeil

Les problèmes de sommeil sont très souvent liés à une perturbation du système neurovégétatif, sur lequel l’ostéopathe peut intervenir.

Ils ont d’ailleurs des conséquences directes sur celui-ci et engendrent des troubles digestifs, une prise de poids, des migraines, du stress, une dépression.

Le sommeil est donc fondamental pour éviter toutes ces complications.

Une grande partie du traitement destiné à corriger les troubles du sommeil passe par l’ostéopathie crânienne.

Généralement, deux ou trois séances suffisent à retrouver un sommeil réparateur.

Publié par Nabis Quandalle

Nabis Quandalle, thérapeute sur Bordeaux et Langon, a suivi une formation de 6 ans en étiopathie, thérapie manuelle complémentaire à l'ostéopathie. Diplômée d'ostéopathie - Institut Supérieur d'Ostéopathie du Grand Montpellier (ISOGM-IFBO). Diplômée d'étiopathie - Faculté d'Étiopathie de Paris. Diplômée de posturologie - Collège International d'Étude de la Statique (CIES)

Call Now Button